..


21 AVRIL 2013 - 21 OCTOBRE 2015

M
Artist book
15 x 21 cm
388 pages
2015
Publisher: Micronaut
Editor: Julien Gremaud
Conception: Arthur Fouray
Design: Bureau Mondial, Pierre Girardin, Nastassia Montel
POSTFACE: Interview with Julien Gremaud
Distribution: Printed Matter, Motto Distribution

Special thanks to Corinne Belin, Philippe Decrauzat,
Julien Fischer, Alain Fouray, Frédéric Gabioud,
Pierre Girardin, Julien Gremaud, Hugo Haeffner,
Léa Lamy, Élisa Langlois, Nastassia Montel,
Vincent Normand, Chi—Long Trieu, Louis Ziéglé

M
TEXTES
CARTES
LIENS
SIGNES
FORMES
SOURCES
SITUATIONS
NCM AF MEDIUM (RICHARD HAMILTON)
GENATH REGULAR ITALIC (DOCUMENTS - JRP)
CLASSIC SCRIPT MN (MARCEL BROODTHAERS)
DIN 1451 ENGSCHRIFT (CENTRE POMPIDOU)
NEUE HAAS GROTESK ITALIC (GUY DE COINTET)
STENCIL LT (LEO CASTELLI - ILEANA SONNABEND)
FRANKLIN GOTHIC EXTRA COND (LAWRENCE WEINER)
BARBEDOR COM BOLD (MOUSSE MAGAZINE)













Curatorial Research Bureau:

“M (Micronaut #8) by Arthur Fouray is an editorial project initiated in 2012. It represents a singular approach to publishing and artist books. In three years of activity, the book series took several different forms, engaging in a dialogue between disciplines and blurring the boundaries between all the actors involved in the process of creating a book.”

Motto Distribution:
“This book is the printed version of a surprising notes system held by Arthur Fouray on http://www.mmm.af.”

Printed Matter:
“Purchased by MOMA Library.”






Network 1976

L’amuse en page


“In America a hundred miles are not far away, but here a hundred years are not far away.”


The color of industry:Frank Stella, Donald Judd, and Andy Warhol


Mission to Mars  Zoodram @ N.C.M.


Mariah

MAC


Jennifer Boysen
ulla von brandenburg


radiooooo.com


Salvatore Emblema


Youth  Paolo Sorrentino


Roberto Calasso


Énervés de Jumièges  Évariste-Vital Luminais


Vanishing Point 1971


le petit grille pain courageux 1987


  • Hôtel de Toulouse

Giesecke & Devrient BPS M7
( Confettis de billets paquet Banque de France )
Tapisserie intégrée

SAVONNERIE 
manufacture de Madrid

  • Galerie du Bord de l’eau


Miroirs + tableaux + fenêtres
tableaux + sculptures aux angles
( Peinture sur toile )
6m de haut
Bas des tableaux à 1m80
Bas des sculptures a 2.50
Fenêtres et miroirs sur toute la hauteur.

Manufacture Follot

  • La Souterraine

  • Le Grand Musée 2014 kunstkammer

Yuichi Yokoyama


  • Poursin

cartisane


Charlie Engman  Peter Puklus


Mélasse


Cynthia  Elizabeth Taylor


Scent of Mystery Smell-O-Vision


  • Aiguilles de Bavella
  • Étang de Diane

  • Zanzibar

Beurre de Brebis


  • Ciste
  • Myrte
  • Lavande
  • Pistachier Lentisque
  • Murette
  • Immortelle
  • Arbousier
  • Bruyère

Sexes. Pratiques, images – pratiques et pensées contemporaines


José Bénazéraf


Coralie Trinh Thi


Joseph Szabo

Susanna Howe


Bruno Bettelheim

Mélanie Klein

Brooke Shields  Gary Gross


France / tour / detour / deux / enfants  JLG


flowadvisory.com


  • Les Pleiades

Thomas Piketty


Fabrizio De André


Toile à Matelas  Buren


Peintures A  Olive M.


danielsteegmann.info


Solowheel


Jackson Mac Low


  • Port Grimaud

lara favaretto


Antti Lovag


  • Piscine Tournesol

La Grande Bellezza


Carlos Scarpa


  • Ocean House Marion Davies

Damián Ortega

Posters, November 1965 April 1986  Lawrence Weiner


Conversations avec Jean-Christophe Amman  
Rémy Zaugg


Armure Chevrons Bordure Élingue Cimaise – Tringle
Au XIXème siècle, laiton recouvert de feuille d’or


  • Hôtel de Rohan
  • Chapelle royale de Dreux
  • Château de Champs-sur-Marne

Anne de Montmorency


Oswald Mathias Ungers


ajo blanco


Metropolis M Magazine


Revolver Publishing


There’s No Place Like Home  A.F.


Fluid

 

Twink


Le Mans  Steve McQueen


Ellen Fullman

Nord 1500 Griffon


Networks of New York: An Internet Infrastructure Field Guide


la longue route de sable  Pier Paolo Pasolini

Bernard Joinsten

  • Can Sep Simo

Gottfried Semper


Master en Arts Hes-So en Arts Visuels
Diplôme
écal
Renens, Suisse
2015

  • Antalya

Etel Adnan


Frederic Post


Confessions d’un chasseur d’opium  Nick Tosches


  • Changtang

  • Rocca Pisana

Momotaro


Care Of
CANVAS OBJECTS
TOILES OBJETS
Toile sur Objets


Irmelin Lebeer-Hossmann


Tan Lin


maxicoffee.com


violette Nozière dada


Écosophie

Prétention à l’ubiquité  Husserl

Monde physique sans foyer ni point de vue.
Arne Naess
Aldo Léopold
Hans Jonas
Earth First   David Foreman
Lynn Townsend White Jr.  
Bryan Cranston
Holmes Rolston III  
Screaming Wolf

biotique
Malthusianisme  Thomas Malthus

  • Nunavut
  • Diamant City

  • Saline royale d’Arc-et-Senans

Life is a Bed of Roses
Exposition collective
Fondation Ricard
Paris, France
2015

PP
People Paintings


Romeo Castellucci


Warhol’s dream   Saul Anton


After Jef ?

Bad Boys Publishing
Édition Fink


Nuit des Musées
Exposition collective
Musée Jenisch
Vevey, Suisse
2015

la vallée  barbet schroeder


andré s. labarthe


Meetin’ WA  JLG  W. Allen


art   yasmina reza


Kramer contre Kramer 1979

Conférence de Louvain   Lacan


Emilio Pucci
Armani The Untouchables
Calvin Klein Ellsworth Kelly
Fragile Dress A.W.
Présence d’esprit


The man who fell to earth  1976


Massimo Vitali


  • Journal BS BÉTON SALON

  • The other Story Tate

La nuit américaine
expérience spectrale
après l’exposition


2014 ‘til infinity


“L’intuition est une suite logique d’événements rationnels”
@JB  Edgar Allan Poe

Agréable Signature
Agréable Narration
Agréable Personnage
Agréable Équilibre
Agréable Artiste


Everything You Always Wanted to Know About Lacan :
But Were Afraid to Ask Hitchcock

The Pervert’s Guide to Cinema  Slavoj Žižek


Dividuum


Si l’on rejètte un retrait, ajout de l’autre ou si l’on confirme le retrait
X … X

Si l’on remplace ou réécrit ce que l’autre a réécrit, ajouté ou retiré
X … X/…)


côte-rôtie

  • Unesco Noguchi

SOMETHING YOU SHOULD KNOW


Blauburgunder


I… comme Icare  1979


takeo.co.jp


Jonah who will be 25 in the year 2000 1975


How High 2001


Dog Day Afternoon 1975


Acid Mothers Temple & the Melting Paraiso U.F.O.


Storz-bickel


Wilson Simonal


The Nazz


African Hustle

 

Geraldo Pino


  • Studio one Doraville
  • Dynamic Sounds Studio 

    The harder they come


Oskar Hansen


Hans Hollein


Les gants blancs du diable


bfp-cindar.com


MacGuffin

Isidore Ducasse


L U S R I E N N E V A P


  • Peter Baviera INK.

Rudolf De Crignis


Jacques Lizène


  • BAROCKSCHLOSS MANNHEIM

Mon chat c’est ok comme messages ?


Cher Julien, 
Cher Julien,
Cher Julien,


Ah Serrer, Toucher
Ah-Mah Avoir
Ah-May Animal, Caresses
Ah-Noo Au Secours
Ah-Tah Manger, Nourrir
Ay Légèreté
Ay-Ay Regarder
Ay-Ay-Lee-Koo Écouter
Ay-Koo Diamant
Ay-Loh Lumière
Ay-Tay Faim, Manger
Ay-Way Vertige

Bah boo Bruit
Bay-Bee Bébé 
Boh Êtr
Boh-Bay Inquiet
Boh-Dah Vivre
Boh-Ee-Tay C’est vrai !
Boo Pas, Non
Boo-Dah Mal
Boo-Koo Rock
Boo-Noo-Loo Triste
Boo-Tay Changer
Bye-Bye Aller, Au Revoir, Sortir
Bye-Way Chemin

Dah Grand
Dah-Ay-Loh Soleil
Dah-Ay-Loh-Nah-Bah Bonne Nuit
Dah-Ay-Loh-Oo-Tye Bonjour
Dah-Boo-Bay Avoir Très Peur
Dah-Boo Non !
Dah-Ee-Tah Oui ! Oui ! Oui !
Dah-Kah Merci
Dah-Kah-Oo-Nye Grand merci
Dah-May-May J’adore !
Dah-No-Lah Fête

Dah-Way Génial

Ee Oui, Affirmatif

Hey

Kah Moi, Mon, Je

Lay-lah Maison

May-Lah Câlin 

Nah-Bah Bas

Oh Tay Comme, Similaire 

Uh-Huh Héhé

Wah Eau, Pluie

Yay Ouais

Yippee Youpi


Melan Cholichus

  1. Προβλήματα Problemata 30/36
  2. χολή
    kholé Bile
  1. μέλας
    mélas
    Encre

Philippe Pinel
Jackie Pigeaud
Aurélia   Gérard de Nerval

Ingenium
Gigno nāscī nascere
Origo

Ernst Cassirer

Inbalanced
Morphodynamique

UrpFlanze

Art & Agency   Alfred Gell
Louis Henry Sullivan
On growth & form   D’Arcy Wentworth Thompson
Le serpent cosmique   Jeremy Narby
Au temps des Catastrophes   Isabelle Stengers
Eduardo Viveiros de Castro

Carbon Society

Vinciane Despret


Meteologica

Embryo

Claude Perrault

Natura, Naturans
Dunamis
Mimesis Imitatio Naturale
Anthropocène

Paul Jozef Crutzen


Pour un oui ou pour un non   Nathalie Sarraute

Le Planétarium   Nathalie Sarraute


Interview with a Cat

Est-ce que c’était un bon tableau celui-là ?
 Qui correspond à ce que vous attendez de cette transformation toute récente qui va du Conceptual Art à cette nouvelle version d’une certaine figuration pourrait t’on dire ?

Miaou

Vous croyez ?

Miaou Miaou Miaou Miaou

Cependant cette couleur rappelle quand même nettement la peinture qu’on faisait au moment de l’art abstrait, 
n’est ce pas ?

Miaouuu Miaouuuu Miaououou Miaou

Êtes vous certain que ça n’est pas un nouvel académisme ?

Miaouuuu

Et, mais si il s’agit d’audace, c’est tout de même une audace contestable…

Miaaou 

Il s’agit tout de même…

Miaou !

Il s’agit tout de même de marché.

Miaouu

Mais il va falloir les vendre ces tableaux.

Miaou

Que feront les gens qui auront acheté les choses précédentes ?

…ou Miaou

Vont ils les revendre ?

Miaaaa Miaaaa

Ou bien, continueront ils…
 Que pensez vous ? Parce que, en ce moment beaucoup d’artistes se posent la question.

Miaou, mio Miaaa Miaou Mia Miaa Mia Mio Mia Miaou 

Alors ! 

Miaou

Fermer les musées ?

Miaou !

M.B.


freistilmuseum.org


Christophe Gossweiler


McKim, Mead & White


carthamagazine.com


R i e n n e v a p l u s


Nagisa Oshima
Ju’nishi Ushiyama
Quand le siècle a pris forme 1978


A 1
G 7
R 18
E 5
A 1
B 2
L 12
E 5

171 851 212 5

A 1
R 18
T 20
H 7
U 21
R 18

118 207 211 8

C 3
H 8
A 1
R 18
M 13
E 5

381 181 35

05 09 1990


plastidip.fr


Dersu Uzala 1975


ART
HUR
FOU
RAY
Décomposition des quatre syllabes de mon prénom et de mon nom de famille. J’utilise cette forme pour mes cartels, ma carte de visite, et mon site web, écrits en Courrier Std, typographie DIY pour réaliser un optotype.

RT4A
J’ai dicté à mon iPhone “Arty Fouray”, un diminutif imaginé sur le modèle de “Andy Warhol” qui s’est traduit via Siri en un numéro de série “RT4A”.

/ /// /
Mes initiales “AF” correspondent au sigle Air France. C’est une appropriation en négatif du logo original de 1976, entouré par un parallélogramme homothétique à celui-ci. Cette signature est pour l’instant déclinée en doré et argenté, car j’aime bien jongler entre les deux .

#aaafff
La couleur #aaafff provient du système hexadécimal utilisé pour coder les couleurs sur web. Cette couleur-signature donne lieu à une séries de peinture cachant des objets. #aaafff provient de nombreuses intuitions, notamment en rapport à l’utilisation de la couleur par les marques qui ciblent leur identité par une teinte plus que par un logo. La couleur obtenue est pâle et limitrophe du bleu et du violet (Cyan 33% Magenta 31%).


Nous

1793 la conjuration des égaux

Manifeste des 343   Simone de Beauvoir
La Pensée straight   Monique Wittig
Patricia Haden  Patricia Robinson

We are people who are darker than Blue

Patrice Lumumba
Jacques Chevalier

Us & Them

 

Pink Floyd


James Brown

 

Taxi Girl


We R Who We R

 

Ke$ha


LGBT
L’intersectionalité   Kimberlé Crenshaw

— — — — — — —
— — — — — — —

File Magazine


  • Après Midi Lab

mknconcept.com


Dennis Cooper


From Jim Crow to Jay Z


Skiff
Single Scull


La résonance par le point d’arrivée. Tu ne choisis pas dans quel milieu ou contexte tu apparais. Tu peux post-contextualiser ton évolution, avec recul lui donner sens et cohérence (cf. récits de John Armleder sur sa jeunesse). Tu peux construire ton passé de manière elliptique…


Camille Graeser


  • OMEN NY

La transcription contemporaine de valeurs culturelles résistantes à l’oubli de l’histoire est un indice fort, car celle-ci permet de rendre visible la manière dont une civilisation comprend son passé, son histoire et conçoit son propre futur.


Nicola Porpora


Speed Booster Meta Bones


  1. OOOOoo0000°°

mitchellwanderson.com


Aldo Rossi

Eduardo Soto de Moura

Álvaro Siza Vieira


Aperto ‘93


Le Choc des Civilisations   Samuel Huntington


You and Me or the Art of Give and Take  
Allen Ruppersberg


La Tragédie de la culture   Georg Simmel


scènes de la vie d’un faune   Arno Schmidt


paysage avec voyageur


Snow Crash   Neal Stephenson


L.A. Confidential   James Ellroy


rouler plus vite, laver plus blanc   Kristin Ross


L’Exercice a été profitable, Monsieur.  
Serge Daney


  • Passages de l’image Centre Pompidou

Scénario du film « Passion »  JLG


Weather Everything  No Man’s Land  Eric Troncy


Le jardin des modes magazine


Okinawa Marker


  • Breeder Gallery

Baie de Genièvre


Grey Gardens 1975


  • Flaine

Shampoo  Hal Ashby


I Want to go home  Jules Feiffer


  • Polyester 93

Ernst Mayr

éthologie


La vraie rationalité est celle qui calcule sa propre destruction


  • Saragosse

Blank City

Lydia Lunch


Art Club 2000


Les Maîtres fous 1955


Journey Through

 the Secret Life of Plants


Sobranie


Soundtrack as main character
double M

Fahrenheit

 

Super Hot


Khiasma

Guimbarde


Cannibal! The Musical  S.F.


S l i c e


Laurent Derobert


The Breakfast Club 1985


Casascius Bitcoin


Photopolymère


Blind Carbon Copy


Moliterno à la truffe


Minium


rijksakademie.nl


  • Balades Sonores

Le Plongeon  L a n c a s t e r


Navarro

  • @ A.d.M.

Thek  Warhol

Osmosis  Steinbach  Spaletti  Celant

André du Colombier

Iain Baxter

IFP  Philippe Thomas

Hugo Schüwer Boss

Wrong Typeface Baldessari


Georges Descombes


Approche Écologique de la perception visuelle  
James J. Gibson


Kyocera


Zaum   Aleksei Kruchenykh  Velimir Khlebnikov


cornelwindlin.com
lineto.com


robertmalaval.com


Synallagma Show
Exposition collective
Quark
Genève, Suisse
2014

Zahia de Z à A


L’agrippe
La grippe
La griphe


Bouteille de klein


Bricol’Girls


  • Château de Chamarande

The Viola In My Life

 

Morton Feldman


Le loup des steppes   Hermann Hesse


Le Jeu des perles de verre   Hermann Hesse


  1. ㅗㅌхㅗㄹㄷㅇгㅌ

((OOOO00000000°°°°°°°°°°°°°°°°L


Showgirls  Paul Verhoeven


Martin Fortier Psychonaute, ayahuasca.

Fluence
Hypergnosie > ayahuasca > idéal type du jaguar

Agnosie associative

Pascal Boyer
Pedro Calderón de la Barca
Gregory Delaplace
Claude Shannon
Nous n’avons jamais été modernes 1991
Peter Osborne

No outside  Andrea Fraser

Les magiciens de la terre


The rest is noise   Alex Ross


Alexander Brodsky


“Alittlegreececanneverbebad”  Walter Pfeiffer


Possible

logique modale
De la pluralité des mondes   David Lewis

Où localiser l’excès sur le réel.

Gottfried Wilhelm von Leibniz

Puissance

Le “possible” n’a pas de lieu.
 -
 –
 —

 –
 -
 Penser un lieu dans lequel a lieu les mondes possibles.

Métaphysicien borné

 Métaphysicien Sacrificateur 
David Malet Armstrong 

Conserver le trésor du possible.


Joseph-Samuel Farinet


//Marbre matière qui contient toujours la forme - comprend toutes les formes en puissance //
 / A r i s t o t e / l’élan de puissance /


Vertige Des Correspondances
Recherche
élac
Renens, Suisse
2014

Louie Vega & Kenny Dope


The house that Chicago built  

French Kiss

 

Lil’Louis


Parker Williams John Armleder


Peter Wächtler


Dominique Piani

cabrer les ressemblances Einsenstein

Jean-Jacques Lebel

Rosa Triplex  Dante Gabriel Rossetti

Bruges-la-Morte 1880

Boileau-Narcejac

L’âge d’or censure 1980

Un maximum de reflets
Un maximum d’accidents

Éclisse

Athanasius Kircher

  • Palazzo dei Diamanti

Bernard Berenson

Naum Panovski

Mnémosyne

Sorcellerie et cinema 1927

Painlevé  Artaud

l’esclave libre  Raoul Walsh

Johann Joachim Winckelmann

Vues “Lumière”


Panache
D . A .
In-finitum, Deyrolle
Paris, France
2014

Shop-Dispatch
dispatchbureau.com
ccindex.info


Père et Fils   Tourgueniev

Construire un feu   Jack London @JB


Quasi Infinito  Maurizio Nannucci


hermanmiller.fr


Sirop Morand


Théorie du drone   Grégoire Chamayou


Entr’acte  René Clair

Gustav Holst

The Jazz messengers

Endémique

Histoire de l’œil   Bataille

Préparez vos mouchoirs 1978


  1. CARTE(L) •
     ___________________
     ___________________
     ___________________
     ___________________

Jean-Nicolas-Louis Durand


Peter Sloterdijk


Christophe Khim


Dentelaire du cap / Plumbago


  • La Trouvaille St Ouen

Vital Perfection  Fleury 1991


Space Jam 1996


  • Villa Stuck munich

The Mackintosh Man 1973
The V.I.P’s 1963
Cleopatra 1963
Butterfield 8 1960
Cat on a tin hot roof 1958

popcorntime.io


  • Poulain

Parts of Some Sextets  Yvonne Rainer
Restless Sleepers/Atomic Shroud  Bob Morris
Untitled (AIr Bed II)  Rachel Whiteread


Méta

Counterfactual

substance Speculation since antiquity Channel of Being.
 Grey cannot be in itself
Monades L e i b n i z

Maurice Denis  Nabi Painter

Red Sky - Sky Red

Beyond Nature and Culture   Philippe Descola
Alexandre Koyré 1950’s
- cognition - culture - history - ~ evolution ~

Naturalism out continuous
Animalism out discontinuous
Totemism absolute continuity
Analogism absolute discontinuity

Old Mexican think ing

Locating the location of

 —————

In tense |
More or less “smtg".
Manizing Womanizing
The chair is chairing

Alfred North Whitehead

influx

Meinongian Alexius Meinong Ritter

 Absistence ) - Unicorns absist

Graham Harman

Ian Bogost

Irréductions   Latour

“Jeter le bébé avec l’eau du bain.”
“Sort par la porte rentre par la fenêtre.”

Cyclonopedia   Reza Negarestani


Cimarron


Selvedge

Dame blanche du lac Léman


Dumb & Dumber

1994


Pierre Aubenque


1 A r  i  s  t   o   t    e


Remarques sur les couleurs   VV i tt g e n s t e i n  1978


Les ailes de la nuit 1997


Les monades Urbaines   Robert Silverberg


Promotion sur le Blanc
Détonation
Échantillonnage


Autographique / Allographique


Les langages de l’art   Nelson Goodman
When Is Art


Arthur Cravan


cinéma vide Brion Gysin

Alphabet Socio-Politique  Villeglé

Telephone Giorno

18 PARIS IV.70  Michel Claura  Seth Siegelaub


  • Cuiro

Adalberto Libera


dial h-i-s-t-o-r-y  Johan Grimonprez


  1. ﻯ ٤ ﺡ ٥ ﻼ 

    ท༠Ꭲ६ى

     ୩ ୦ ౾౧༦

     ៷ꑙʆଽୡ

     №〄♾⸉

Walter Swennen


deste.gr


Davidoff White peinture
Mountain Dew peinture


Luca Francesconi @EM Tutor


Amorgos

  • Huur > Location NL


Bancs en chaux - socles en chaux

mmm
Île
Modernité Liquide Zygmunt Bauman
Musée Maison des muses, les Filles de la Mémoire

  • Egide Noisette - Pistache
  • Bursa

Jean-Nicolas-Louis Durand
Duravit Grohe Jacob Delafon ideal Standard

archimags
Log.
A10
San Rocco issuu
AA Architecture d’Aujourd’hui
elcroquis.es
Detail
The Architectural Review

Fire & Memory   Luis Fernández-Galiano
Atelier Bow-Wow
Architecture Theory since 1968   K. Michael Hays
Roger Pfund
Antonio Tabucchi

Tyrokafteri

Dioxyde de nickel NIo2

Stereo Nova

 

Konstantinos vita


  • BLANKS  Carl Ostendarp Elizabeth Dee


Bashung


Solange Knowles


  • “Un homme illettré est un bois pas travaillé” GR

  • Nero noir it
  • Nero eau gr
  • Oichi non gr
  • Oichi chou Jp


Tony Garnier
Team X
Alison and Peter Smithson
Cedric Price
Aldo van Eyck
Kenzo Tange

Paul-Henry Chombart de Lauwe

soulseekqt.net

Greece is blue tech

The Belleville Three


Halo

 

Already Gone

 

Kelly Clarkson

 

Stargate


Ester dean


Beat Street 1984

Ne-Yo


Le mythe de Staggerlee


  1. ╭╮
  2. ╰╯
  3. ┏┓
  4. ┗┛
  5. ╔╗
  6. ╚╝

l’almanach d’un comté des sables   Aldo Leopold
palais de la mémoire


The Painting Undone


  • Limni Vouliagmeni
  • Kalamaki

Mastika


Water - Heat - Sugar - A lot of Coffee - Boil - Refresh - Drink


Car Wash


Wild Cherry


Suzi Quatro


Reflections
In a
Golden Eye
Générique


The Driver’s Seat  Taylor  Warhol  1974


V a p o r W a v e - Past & F u t u r e


  1. [] [] [] []

     |‾|‾|
     |‗|‗|

     ⎡———⎤ 
     ⎣———⎦

Warhola 07/08/28 Birthday
Warhola Perfume Eau Sauvage


  • Aquarium du palais de la Porte Dorée

Poularde de Bresse


Audimat (²)


Summer Camp
Exposition collective
Happy Baby Gallery
Crissier, Suisse
2014

Love Exposure 2008


Ernst Neufert


! FAKE KOONS !


  • Gloryland

Identification des marbres


  • Cabaret du néant

Le Miroir des âmes simples anéanties et qui seulement demeurent en vouloir et désir d’amour


  • Federer  Vonn // Jungfraujoch

Jacques Bouveresse  Claudine Tiercelin


njpartcenter.org


  • Btts Chmnt

— H e r b e s —
( C h e v e u x d e l a n a t u r e )


( T h e D r e a m e r s ) Dreams 1990


Or Fée

Les domestiques apportent Champagne & Cigarettes CC

Judy Garland Remember
Pasta - taxis as public transportation - Boom - Tennessee Williams > Liz Taylor 1968


Ways of seeing  John Peter Berger


  • Denmark Street - Synths - London

  • Les Studios de la Seine Paris

“4 temps par mesure et pas de tricherie" David Bailey 
Deneuve


Le mur
 La colonne
 Les colonnes
 Le marbre vert
 L’idée du marbre vert
 Une architecture déstructurée
 Un mur déstructuré
 Colonnes tiennent le tout
 Deux formes parfaites encerclent
 Colonnes sans fin ? Colonnes avec fin, mur avec fin
 L’espace devient réceptacle d’un mur éclaté
 Colonnes imparfaites
 Colonnes vagues
 Marbre bleu obsession
 Faux marbre bleu
 Colonnes pleines
 Colonnes pleines jusqu’à ce que
 Soudées collées


Henri-Robert-Marcel Duchamp


Nicolas-Edme Restif de La Bretonne
| La Nuit de Varennes 1982


Rodolphe Burger

@GB


teva


Peter Eisenman


Per meable [used to describe [ … ] that is easily penetrated.]


  1. |‾|‾| ‾|‾|‾| ‾|‾|‾/ | ‾| ‾|‾/ |‾|
     |‗|‗| /‗|‗|‗| /‗|‗|‗ | /‗| /‗|‗ |‗|

     |‾|‾| ‾|‾|‾| ‾|‾|‾ | ‾| ‾|‾ |‾|
     |‗|‗| ‗|‗|‗| ‗|‗|‗ | ‗| ‗|‗ |‗|

     |‾|‾| ‾|‾|‾|‾/ |‾|‾/ | ‾|‾|‾/ |‾|
     |‗|‗| /‗|‗|‗|‗ |‗|‗ | /‗|‗|‗ |‗|

     |‾|‾| ‾|‾|‾|‾ |‾|‾ | ‾|‾|‾ |‾|
     |‗|‗| ‗|‗|‗|‗ |‗|‗ | ‗|‗|‗ |‗|

     |‾|‾|‾|‾|‾|‾|‾|‾|‾|‾|‾|‾|
     |‗|‗|‗|‗|‗|‗|‗|‗|‗|‗|‗|‗|

Aux origines de l’abstraction


Histoire du design de 1940 à nos jours
Raymond Guidot

Contrepoints. Dialogues entre musique et peinture   Philippe Junod


  • Bibliothèque Kandinsky

  • C2RMF

Pléinairisme
Rose Croix
Clavecin oculaire Louis Bertrand Castel


Music Eyes »»»> NY


  1. Ϛ Γ Ξ Ξ Κ — ⋀⋀ ⋎ ⊺ ∦

A.W. = Proto Pop


Art Contemporain | Contemporary Art
+
R&B Contemporain | Contemporary R&B
=
❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥ ❥


Le Complot de l’Art Jean Baudrillard Libération


monoskop.org


Échange comme structure fondatrice d’une pensée théorique.

 Volonté d’activer par le langage et les mots prononcés une pensée technique.

 Figure horlogère, lunaire, ou solaire (ombre/position), pour représenter une temporalité. Figure de la rotation omniprésente aujourd’hui.


En art, il s’agit de construire un bateau seul, tester sa flottaison dans l’océan et observer sa tenue en mer, parfois par tempête.


  1. π K So ?

R o c k m y r e l i g i o n  Dan Graham


  1. φ de l’action

Les Catégories A r i s t o t e


Vivian Maier

William Onyeabor


Pierre Mignon


Cahier Bleu  Recherches Philosophiques //


Welsh corgi


samoz.com


e m a n u e l r o s s e t t i


I understood : I have not to care about visual


  • Fourcart

François Jacob


Avancer le long d’une demi-sphère à la moitié de son rayon.
Laisser le champ libre sur les contours de la demi-sphère.


L’heure du bœuf


Actual space is intrinsically more powerful and specific than paint on a flat surface. ?


INITIAL THEORY
ALTERABLE THEORY


Thomas Burr


  • Loeche les bains

P e r e c
- Échec - Cavalier - Mots Croisés -
- Disparition - Lettre -


Azimuth  Manzoni


  • Villa du Parc CAC
  • Bertrand Grimond
  • Les capucins CAC

Marc Bembekoff

  • Pavilion skatepark

Goldfish 2007
Video Days  Spike Jones
Airwalk

100%

 

Sonic Youth


Dogtown and Z-Boys 2001
Fully Flared 2007

  • Skateboard contest Le Grand-Bornand

Yeah Right  Girl
John Dee

Papyrus.com

  • Denise Renée

Le mouvement 1955
Laura Ashley

  • Moon Shiner
  • maryceleste

Reprographe


Crochet

En famille

 Obsession

 Se Réveiller

 Cadrage

 Marteler

 Définir

 Affiner

 Obstacle

 Franchise

 Ligne

 Puissance

 Creuser

 Sillon

 Bordisme

 Vrille

 Retomber

 Séduction

 Chef d’Œuvre


Muriel ou le temps d’un retour  Seyrig

Gummo 1997


Brillant électricité / 20’s / jazz
Hot chauffage / 50’s / rock
Cool / 80’s / pop 
Chill R&B / 10’s / weed


acg NIKE


Du mode d’existence des objets techniques   Gilbert Simondon


  • Life star Abidjan

Emmanuel Petit Architect


annikwetter.ch


Michael F. Zimmermann
dynamogènie

École Steiner

Géo rythmique, calquée sur les cathédrales.

Alain Berthoz

Neuroesthétique Psycho géographie

Pascal Rousseau  Arnauld Pierre

Images Potentielles   Dario Gamboni


Monte Verità

  • Lac Majeur

~ Lebensreform ~ ;; l’Ausdruckstanz
19°°

Kinesthésie 9 sens perceptifs

Émile Jaques-Dalcroze
Rudolf von Laban Form, Ton, Wort
Mary Wigman

  • ;;(;; ( Alpia
  • Hellerau

Anthroposophie} }

Suzanne Perrottet
Chronophotographie – po(au)ses

Cimes & rives, vagues et crêtes.
arc hystérique
{théâtre = cercueil de l’art}
. Intro-Pro—spection

Anna Halprin
Sophie Taeuber
Jean Arp

Kinésphère Dynamosphère

<<<<~<<<<<)

Loie Fuller


Danse Serpentine Lumière n°765
< ( < ( <


My Boo


Opi


Palissandre de Santos

Zebrano

Olivier Sauvage


Les Abeilles et les Araignées  La querelle des anciens et des modernes  Marc Fumaroli

Réflexions critiques sur la poésie et sur la peinture   Jean-Baptiste Dubos 1719

Paul Chan

Histoire Naturelle   Pline l’Ancien

The Lives of the Most Excellent Painters, Sculptors, and Architects   Giorgio Vasari

Duchamp, a painter becoming an artist
Fontana, a sculptor becoming a painter


People under the stairs

Duchamp London


  • libraire descours

Art of the Deal Noah Horowitz


On Harold Rosenberg   Dore Ashton


Altarpiece


The Archives of Eden   George Steiner


La vie d’artiste au XIXE Siècle   Anne Martin-Fugier


Rémy de Gourmont


  • Fashion Institute of Technology Daphne Guinness

Lives  Jeffrey Deitch 1975


Philip Johnson


Design : Couleur, traitement de surface


Cutie & the boxer 2013


  • T. H. - P.d.T.

Portrait réaliste ou les regardeurs, considérés comme spectateurs, deviennent les acteurs d’un monde apocalyptique.

La cour (autorisée) amuse le roi (autoproclamé) de ses fantasmes intellectuels & poétiques.

L’exposition comme série télévisée (  Battlestar Galactica par exemple), le metteur en scène toujours présent donnant une aura au lieu.


Exercices d’humanité   Vincent Descombes


Fictions   Borges


  • Kiku

  • Moins un, Paris

Morgan Fisher Gray Mono Chromes


Josef Koudelka


Rose Hobart  Joseph Cornell


frances stark


  • Yellowstone

The Rise of the New Creative Class
workshop
Allianz Club
Renens Suisse
2014

Ben
Van
Meter


martinebedin.com


Sheila Hicks


Neoism


Coupe de l’américa Alinghi


Eduardo Paolozzi


Equipo Crónica


Lovely Music


Abstract Contact

 

Annette Peacock

The boy who used 2 whistle

 

Leslie Winer


Talk 2

 

Jacqueline Humbert

 

DAVID ROSENBOOM


Mysteries of the Unseen World 2013

Teenage Jesus and The Jerks

Send in the Clown

 Elizabeth Taylor
A little Night Music


The Search for Animal Chin 1987


  • High Art

Angora Cats Ankara Kedisi


mitpress.mit.edu/books/suspensions-perception


Paysage, fonction de l’esthétique dans la société moderne   Joachim Ritter


Aesthetics of Installation Art   Juliane Rebentisch


Douglas Crimp


pristine


PETER / STURTEVANT

indexmagazine.com/interviews/sturtevant.shtml


Hélio Oiticica


Skateboard Madness 1980


Downhill Motion 1975


Super Session  Hal Jepsen
Rouli-Roulant  Claude Jutra
Skaterdater  Noël Black
The Endless Summer  Bruce Brown
Gidget 1959


pixartprinting.fr


Donc„,
 Qu’est ce qu’un site web ?

Un portail, la présentation d’une vision.

Site web en temps que présentation d’un outil permettant la compréhension. Idée joueuse. 

 Le site web situe un point de rencontre entre - . Donner à voir un outil.


Panorama / Cinéma & Peinture / Art Contemporain

La naissance de l’expérience de contemplation de la peinture en contexte muséal est concomitante de celle du spectacle de la peinture en tant que décor de panorama. Ces deux situations modèlent notre regard contemporain vers le geste pictural, générant le lien entre culture et loisir.

À la fin du XVIIIème siècle, la notion actuelle du musée fait son apparition. À partir de fin 1793, le musée du Louvre offre à voir au grand public, un large éventail de productions picturales occidentales. Les peintures de la Renaissance ou du Classicisme sortent de l’anonymat du privé pour être admirées par tous. Ces peintures du passé sont érigés au rang d’oeuvres, plus rarement de chefs d’oeuvres, sous tendus par la production picturale académique contemporaine au contexte de présentation du musée.

En 1792 sont présentés à Londres des peintures cylindriques sous le nom de “The Panoramas”. Ces peintures immergent le spectateur dans un décor dont il est le principal acteur-témoin. Elles représentent des topographies ou scènes d’histoires, s’inscrivant dans l’héritage didactique de la peinture chrétienne occidentale. Les Panoramas sont l’un des premiers spectacles visuel de masse. Les tableaux se renouvellent dans les institutions panoramiques, mimant les cycles de représentations théâtrales.

Cette dualité de regard amène une fertilité sans pareille au XIXème siècle.

Les romantiques façonnent une idéalisation du personnage du peintre génie, travaillant seuls, isolés, tandis que les peintres des Panoramas incarnent le peintre travaillant anonymement pour l’industrie du divertissement.

Pour des problématiques représentatives encore proches, certains vantent leur propre ego, tandis que d’autres sont ouvriers pour l’imaginaire collectif. Le trouble ainsi créé autour de la profession de peintre met en valeur la question du spectateur, posée plus tard par les ready-mades duchampiens.

En parallèle, au milieu des années 40, le dispositif photographique est mis au point et dépasse la qualité représentative de la peinture, rendant obsolète par son procédé la notion d’une représentation unique & originale. La photographie n’abordant pas encore la couleur, les impressionnistes en explorent sa perception, et redéfinissent le rapport des modernes à la couleur, affirmant ainsi la singularité de la peinture au delà des évolutions techniques.

Les innovations scientifiques guidant l’évolution des médiums, la découverte du processus cinématographique provoque la disparition du Panorama au début du XXème siècle. Celle-ci coïncide également avec l’émergence de l’art moderne, qui se nourrit et s’interroge sur ces nouveaux niveaux de perception, le mouvement, la décomposition.

Avec Dada, l’art devient un support visuel réflexif ou les artistes se définissent par rapport aux évolutions de leur société, en questionnant l’image et le médium.

Partant de la peinture comme même support de représentation, les deux contextes du Musée et du Panorama tendent deux branches parallèlement vers le cinéma & l’art contemporain.


  1. へ འ ㅜ ฯ ि ㅇ し འ へ ฯ
  2.  
  3. へRイHしR FOしRへY


“"Art "Contempo”“?”


Paradigme de l’art contemporain  Nathalie Heinich


  1. No υىε σि ggle dr1ve b3cΔuse of typogrΔphie

Harm van den Dorpel

dissociations.com


Facel Vega

Garçons

Zak Group

Say my name say my name


Le message est clair, mais il faut être apte à le comprendre


Bruno Dumont


Staro


  • Haus konstruktiv

//// } 90 { ////

L’hivers de l’amour 1994
Diabologum 1994

Purple Prose Magazine /Eustache
 Banquise en polystyrène avec 3 phoques

Génération X   Douglas Coupland
Smells like teen Spirit
13eme génération à avoir vu le drapeau américain

Who Framed Roger Rabbit 1988

Critique Rhétorique
Rébellion Procédé

Dépossession }{ désespérée

Sociétés liquides
~ Trickster

The Uncanny 1993

2X/ ratage

Diva TV Damned Interfering Video Activists
Testing the limits 1998

Gran Fury
Group material
Félix González-Torres  Julie Ault

}
Flux errance vacance

Kathryn Bigelow

Documents sur l’art

Les ateliers du paradise 1989

  • Nice Origine

Coollustre

  • Eric Troncy consortium invité par Christian Bernard mamco

Welcome to Twin Peaks  Philippe Parreno

Hyper Hyper 1997
Moral Maze 1995
Trafic 1996
Esthétique Relationnelle V•S• October

Les Immateriaux }}(labyrinthe)

The HIV Song

 

Ween


Introduction à une véritable histoire du cinéma  JLG

L’effet Cinéma   Jean-Louis Baudry

  • L’ÉPOQUE, LA MODE, LA MORALE, LA PASSION Centre Pompidou 1996

Michael Klier

La transparence du mal   Jean Baudrillard

  • Feux pâles capc 1990

LES READY-MADE APPARTIENNENT À TOUT LE MONDE®

Donald Winnicott

Simone Forti

“Un des best-seller de la compagnie” “Je peux pas ne pas le faire, je vais devoir me le coltiner”

Yvonne Rainer  Robert Morris

Steve Paxton

Tino Sehgal commence chez

Jérome Bel

Position tranchée, panache de la jeunesse.

Batdance

 

Prince

1989


  • Carron @Kunsthalle

- Photographie sur feuille plastique -
- Marqueur - Projecteur - 1 couche -
- Recomposition -
Masque 3M 6000
printcolor.ch
Encre Sérigraphie pour Bâches

35 peintures

  • Dark Plum  Rothko Beyeler 

Il Mio Rifugio

 Richard Cocciante
Mario Prassinos

  • Remund Bâches Sàrl

Accrochage 1.40m années 50

Bad Painting Mal Fato
 —
Encéphalopode
transnotions

  • VC mange à gent chez un anglais et découvre en lavant la vaiselle que la soupière était Nazi

Giovanni Segantini


Alexandre Perrier


  • The Kitchen NY

Charles Nègre


  • Statue du Christ-Roi Swiebodzin

Art Shop Mauro Grifoni


Traveling to France engages a camp look on what you experience.


  • Blue church Bratislava

Marque & Thé


edwardmarshallshenk.com


George Condo


The Merchants of Cool


  1. ↑ 2 date

Cern

Inventer des méthodes abstraites

Ne rien créer

Dans le but de comprendre des règles ?

Toujours basé sur prométhée 
> Lumière > “anges” > “science”

Ne pas comprendre l’entité mais ses effets

Neutrons, Protons sont liés par la Couleur.

On appelle couleur via ses effets.

La définition des choses par la notion d’effet ?

Charge électrique / masse / couleur

4ème caractéristique unknown /// faiblesse.

Pour rentrer dans le noyau, il faut la couleur.

La loi des erreurs du ghost,

Nous sommes juste au début de la théorie du chaos,,,

Mosaic 1993

Stellar

 Brakhage


Chaquarium
Corail : peinture acrylique sur résine polyester, machine à bulles, système électrique, caillou résine polyester, Cococat 2/5, chat, graviers ou moquette, cloison transparente (verre), 2 écuelles inox sur portant acier, litière pour chat. Dimensions : circa 30 M2


www.frieze.com/issue/article/keywords/


i.materialise.com


Reinhard Mucha


releases.pcmusic.info


Gong Flan


giselacolon.com


Spaces  M O M A 1969


mallmusicinc.bandcamp.com


onestarpress.com


& Ampersand


The coming Insurrection


everyday looper


Hatchi ~~~ 2009


Lumière de Wood


  1. My country is called /٢ ㅜ

  • Ruban de Normandie

Vilém Flusser


Pad / clavier / audio midi looper


  • Schilliger - garden center

La vida loca  2009


Gaffer Gaffa
Duck Tape
GOLD


Thomas Bernhard


Clous irisés noirs b h v


myboyfriendcamebackfromth.ewar.ru


Anna Mikkola

The cruise 1998

#episodes
Rubén Grilo
April Greiman
Kimmo Modig
Lars TCF Holdhus
Pamela Rosenkranz
Breathing Kevlar


v4ult.cc


Styled to rock

Rihanna


Palmistry


Les Immatériaux  Lyotard 1985


Black Sun  Malevitch - Opera Costumes


220bpm, boom used by Shamans
2x human heart beat


ilja karilampi


Subjectivity as a tension


Dragon skin FX


Pets as living analogy of cuteness


Color key


netvvorth.com


  • Silitech

#aaafff Pièces pour group show


In the period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 Minimalism demanded
(Hyper Pop (-)„,)
 The period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 Neo post gestures
(Hyper Pop(-)„,)
 Appropriation events
 Thin and cleaner vision
(Hyper Pop(-)„,)
 In the period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 Minimalism demanded
(Hyper Pop (-)„,)
 The period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 Neo post gestures
(Hyper Pop(-)„,)
 Scan In a Musical catalogue
 Look 4 Look 4 Look 4
(Hyper Pop(-)„,)
 In the period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 In the period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 In the period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 In the period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 Popism has gone
 far far far far far far far far far far far far far away
 The period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 The period of Hyper Pop
(Hyper Pop x2 (-)„,)
 Cloudy feeling for a
 New solid ground


Plastic laminates


Camille de Toledo


Alchemy Box #1 —- Ryan Gander


Paris is burning  1990


jeremyshaw.net


Un amour de pluie  1974


  • Jardin du Luxembourg film bourgeois

A cool enigmatic modern painter


  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

alustretch.co.uk


grr.aaaaarg


There is No Authority but Yourself

Crass


ars-imago.com


Central Bazaar  1976


  • ►  

    Nurses song with Elephants

     

    David Bedford


  • ►  

    Elephant Talk

     

    King Crimson



The Evolution of Western Dance Music


25 - 45 - 65


flyingarchitecture.com


Andrew Norman Wilson


Trisha Baga


Antoine Catala


Ry Rocklen


George Henry Longly


alleveryone.blogspot.ch


Wes  Alane


After Art   David Joselit


  • Hiag

  • Technoglass

radimpesko.com


  • Teresa Castro
  • Panorama de la bataille de Waterloo
  • Panorama Mesdag

Hendrik Willem Mesdag

Restoration  Jeff Wall 1993

Robert Barker

  • Passage des panoramas
  • Théâtre de la rotonde

Horace-Bénédict de Saussure

Maréorama
Musée > diorama > cinéma
Cinérama

Muybridge  Dibbets Google
Les archives de la planète  Albert Kahn autochromes 

Max Ophuls

La région centrale  Michael Snow 1971


Grand Palais = 4000 m2


  • — F r a c L e P l a t e a u

The PlayMont-Fuji doesn’t exist 
Japan (Performance) Group


Furry - Furries


Scott Lyall

Clément Rodzielski


Ambroise Vollard


Calypso

1912 – Golden Era – 1920 – 1930

Mento

XIXème


Philippe Millot

andrebaldinger.com


Than Hussein Clark


Mobilhome  Walter de Maria


Kitty Boding
 Booty Kidding


Club Nouveau


Pamplemousse  Yoko Ono


theorein ( contempler, observer, examiner )
=
thea ( un point de vue )
+
horan ( regarder )


French Theory - Reminder


Inapa


Fifty Shades of Grey   E. L. James


themilanreview.com

nytyrant.com

Shoplifting from American Apparel   Tao Lin


americanmedium.net


Retrospective Pierre Huyghe
Assistant
Pierre Huyghe Studio
Centre Pompidou, Paris, France
2013

DumDum Boys


Larry Poons


  • Fanfaron - Paris

  1.  _____
     |     _ |
     | _ |

    Keep
    Cooling
    The
    ____

theartawards2013.com


Egyptian Cotton

  1. /_°v3 ९//|/_3९ -x-cm, 2013

Il s’agit d’un contexte de musée. Un display classique mettant en scène des œuvres de l’histoire de l’art occidental depuis le 16ème siècle. Les murs sont peints en couleurs ternes ou foncées, et les salles sont séparées par des couloirs, des escaliers. Il s’agit d’un lieu quasiment souterrain ou caverneux, faisant état d’une architecture proche de celle des sous-sols du Louvre. Des voûtes étroites masquant avec de l’enduit des pierres de construction trop lourdes, des murs poreux dont la peinture s’en va doucement au toucher, sous une forme de poudre. Cet espace est segmenté par des salles démesurément grandes en contraste à ces passages. Des lumières directionnelles pointent les objets artistiques (peintures et sculptures) d’un classicisme désormais européen. La collection ne marque ainsi aucune distinction géographique et montre aussi bien les maîtres hollandais que les classiques français, ou les peintres de la renaissance italienne. Ce musée se décide aussi à montrer de l’art contemporain, en utilisant des displays complètements neufs, tout en essayant de marquer un héritage avec l’art du passé.

Les salles destinées à l’art contemporain sont grandes, blanches, et comportent des lucarnes hautes qui apportent une lumière tamisée et froide. Le sol semble gris anthracite, une pierre froide et brillante, dont l’assemblage des différentes dalles se fond dans la masse. Les murs sont blancs et irréguliers, répondant à l’éclairage naturel et aux lumières artificielles des couloirs.


Versace hanro.com Burberry


Chelsea Girl  1966


Raffaella Carrà


Zoubida

 

carte de séjour


La Sourie Déglinguée


SOS Mademoiselle


Le Nabout Twist


Reste  Claude François


Speedway  Elvis


Come back special

Elvis

‘68


Éphéméride

 

Bernard Ischer


Mambo Nassau


Project Gemini II


Who’s that girl ? 1987


Recherche Susanne désespérément 1985


The Smithereens


John Hughes


Ferris Bueller’s Day Off 1986


Rock N’ Roll High School 1979


Surf Legends (And Rumors)


The Del-Tones


okfoc.us/seapunknames/


Après la finitude   Quentin Meillassoux


Pontus Hultén


/pavil(l / i)on


  • Santo Stefano
  • San Michele

The Golden Palominos


Le Droit à la Paresse   Paul Lafargue


Swetlana Heger


flashforward.tumblr.com


Vitamalt


Burt Bacharach


Serpico 1973


Live and let die 1973


asitlays.com

roughwinds.com


Creative Disruption in the Age of Soft Revolutions
Liam Gillick


Warhol  Buchloh


Grey Room


Voguing


Le Cas Wagner   Nietzsche


  1. Ꭺ Ꭱ Ꭲ

  2. Ᏼ Ꮎ Ꮎ Ꮶ Ꮪ

  3. Ꮅ Ꭺ Ꮪ Ꮋ Ꮣ Ꮎ Ꮑ

  4. Ꮇ Ꭺ Ꮹ Ꮪ

  5. Ꮇ Ꮜ Ꮪ Ꮣ Ꮯ

  6. Ꮑ Ꭼ Ꭲ

B A B Y .

Baby > Ombre sur les pièces
Pièces détourés > ombre vers le bas
Dégradé > #aaafff > blanc
Dégradé > En fonction de la taille de la fenêtre.


Changer le nom des rues d’une ville, créant ainsi une désorientation généralisée.


Krank


Silver apples


The Upsetters


Gramsci

  1. FAUX TAUX

  • Le Confort Moderne

  1. Where do У°ū live? INN the past, or the ΓūτūЯε ?

Définir l’art


teleportacia.org


jennifer-chan.com


speedshow.net


t e l e x


artwebsitesalescontract.com


The Working of Culture in the Age of Cybernetics
Bill Nichols


badsmellingboy.tumblr.com


nastynets

Archive Rhizome


manuelbuerger.com


trackybirthday.com


jstchillin.org


noobz.cc


Tristan Garcia


Neo - Concretists believed that the object and person should become a single entity.


18.5cm = 1.10m


  1. /kɑ.t‿a/

BenNaNa


Un psaume lui ment


il tempo del postino


loulou de poméranie


  • Michel Currat, encadrement

  • Turrell SBB

Do you love me do you do you

 

The Bendaly family


Pré-Divine


Enoch light


Les objets “en moins”  Michelangelo Pistoletto


) Gino De Dominicis (


Constant Dullart


Papyrus - fournisseur papier suisse


A+O- "Fondre le stress, geler le style”


yemenwed.com


Shana Moulton


Alistair Frost


7chan.org


You are not a gadget  Jaron Lanier
the master switch  Tim Wu


Tic Tac Kit Kat


Bachelor en Arts Hes-So en Arts Visuels
Diplôme
écal
Renens, Suisse
2013

Cal Arts Mafia  Jack Goldstein


ETTORE SPALLETTI


Allen Ruppersberg


w-h-a-t-e-v-e-r.net


Satoru Higa


William Leavitt


Changer le rapport sonore que nous pouvons avoir avec le monde est un point de recul (im)posé par les attitudes contemporaines (musique portative).

Autrement dit, le fait d’évoluer dans un cadre public en étant susceptible d’y percevoir un autre niveau de réalité sonore, transforme nos perceptions (surtout visuelles) envers notre environnement.

Vivre la rue avec du Hip Hop, ou avec de la Minimale va conditionner différemment notre démarche, notre regard, la façon dont on réfléchira les odeurs, dont on sentira la chaleur. Le fait de concentrer notre ouïe sur un paysage sonore différencié du lieu ou nous nous trouvons, revient à volontairement travestir notre perception.


Il y a d’autres maisons derrière les maisons


90 - 120 - 40
36x6


Hirokazu Kore Eda


Harun Farocki


Gordon - Parreno


David Foster Wallace


Jean Painlevé


Lyria

Un voyage en train est un concert doté d’un chœur rassemblé aléatoirement et d’un instrument multifonctions (le train).

Ce chœur, dont le nombre de participants est variable, arrive à faire exister sans faute une représentation variée durant la totalité de la durée du trajet.

 Chaque wagon constitue un micro-concert différent. Les plus minimalistes se situent généralement en 1ère classe, constituants des chœurs de moins grande ampleur, laissant place à une musique plus reposante. Les plus intrigants sont en général au wagon bar, car l’affluence dépend des heures de repas, et la musique créée propose des résultats très différenciés selon l’heure d’écoute. La deuxième classe représente l’experience classique du concert de train, l’endroit ou ses principales caractéristiques peuvent être appréciés.

 Le public étant mêlé aux acteurs, la performance fait participer en plus de l’ouie, l’odorat, la vue, parfois même dans les cas les plus exquis le toucher.

 On peut s’attendre à divers types de performances : - rires [choeur] - cris (pleurs) de bébés (rythmé par leurs parents) [choeur] - sons de nourritures [beat]- chuchotements [choeur] - dialogues multilingues [choeur] - sonneries de téléphones [samples] - musiques provenant de divers casques [samples] - annonces des contrôleurs [paroles] - bruits de rails [nappe] - bruits de trains [nappe] - ouvertures / fermetures des portes cloisonnant les wagons [beat].

 Les improvisations formées par cet orchestre passent souvent inaperçu auprès de l’audiophile passif, pourtant ces rites sonores constituent les poncifs d’un concert de train.


  1. (/-/Ξζ Μθι

Daddi / Daddy ?


Je tend porte


Alain Corbin


  • Galerie Média - Neuchâtel

scr0llpalka ?



  1. - - - – – – — — —

@rt s@f@ri  Ben Lewis


“Gino De Dominicis is the best italian artist off all times”
Alfredo Aceto


  1. //Ꮇм

From Up On Poppy Hill


De)a(f

Les arts modernes puis contemporains ont cherché à effacer toute forme d’académisme dans leur actualité, balayant ainsi avec la notion d’avant-garde tous les ponts entre ce qu’un public considère comme étant de l’art, et ce qu’est devenu l’art.

L’art a conservé son élitisme au travers du XXème siècle, mais n’a pas réussi à être assez riche envers le grand public. Contemporain est aujourd’hui tristement devenu synonyme d’inappréhendable pour tout individu non initié.

Le terme contemporain lié au mot art fonctionne en tant que format d’exposition : on donne à voir de l’art dit “contemporain”, par opposition à tout autre type existant d’expositions. L’art contemporain bloque le terme d’avant-garde, car l’avant-garde est en constante “update” dans le package «artcontemporain».

Nous participons à l’heure actuelle à une avant-garde universalisée ou tout artiste individuel incarne le collectif, soutenant les démarches de ses confrères, notamment par la monstration leurs travaux lors de curations.

Le mot contemporain pêche là ou il tente d’envelopper avant-garde et modernisme.

La contemporaneité de l’art devient une forme creuse s’éloignant de sa connotation temporelle pour fonder une marque de fabrique liée à l’actualité.

L’étymologie du mot art se rapport au bien fait, à l’habile, alors que l’art d’aujourd’hui se contente de distribuer un bon goût au format tiède. En tentant désespérément de se réactualiser, personne n’a le courage de lever le brouillard autour du terme de contemporanéité.


sea C see c.i.e. si çi scie


= micro separated groups =


img status today ?


Renato guttuso


Jeune voix


Mmm - may - be


  1. เ ฟลร ล๖๐บโ โ๐ ๔ลไไ ฯ๐บ

“C’était bien l’été!” nass&arty



Je t’Abu Dhabi


^^//


Mos De

)ª(

f


Cornelius Cardew


Homo Ludens 1938


Dominique Gonzalez  H.A.L. Foerster


Matthew Barney

Barnett Newman

 Matt - ew - Barne
 Barne - tt - ew - ma
 /h-N-n-y


“C’était très très agréable à lire”
SM ( mémoire AF )


Signer sans singer
/ Songer / soigner / sonner /saigner / sangler … …


Dear Peggy
Exposition collective
Treize
Paris, France
2013

Port troP


Is It ?


  1. //_/_Υ Β_Ξ

  1. |-|/|>|> -< |3|ΓT|)/ -<

elitegymnastics.tumblr.com


Tétine


Et moi-s donc


~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~


O
PAL
A
L
Ξ


manifeste cyborg   Donna J. Haraway


Pas de Deux


j maj. inn


  • Unna Zentrum für Internationale Lichtkunst

Isle of you

 

Robert Görl


- Ex France #Nastassia
 - Sous France #Natacha


2013 Dessin effet photographique ?


nass & arty :

“Merci, au revoir / Au revoir, merci”


Cerf-Volant/Toile


“-Uh Yes
 -Uh No”


  1. S0°n

Et pas tant


Wise Varnish


Je dis vague


Todd Solondz


  1. Δ grey able

  1. |< | δ δ Ξ δ —— Mį tºø

Mmm Mme


  1. [•)(•]

fafafa
fall 
folle 
fol 
foule 
fool 
full 
fuel


  1. Watt a(1ha = 100a = 10000m²) Yø_ _p tø ?

Chat doc
Shade ok
Ch ad oc
Tchad dock


L.a.f oil Y c’est toi red heu l’es ce pas Ace


140 x 200cm (couple) - ? x ? (enfant) / frères Chapuis - IKEA (cadreS)


  1. ///////////

  1. Pēīntūrē <-> ōbjēt scūlptūrāl / rēprēsēntātīf pōsē āū mūr.

  1. βυτ ι λονε το ωζιτε το γου ιη Ηελλέηιρυε

Pop (ost) moderne


Plisser les yeux = Créer un dégradé
Zone lumineuse —> Zone d’ombre


  1. ΡΓΞΜΙΞΓΞ ΝΟΤΞ




Julien Gremaud: Digital publication mirrors note-taking, regardless of the platform. What once was private is now thrust into the public domain, becoming a metric of interest and judgment. Individuals today curate digital content, turning what could be personal notations into communicative tools. Your decision to transform personal notes (www.mmm.af) into art by transposing them into a book appears almost provocative.

Arthur Fouray: In the current inundation of information, there is solace in focusing on familiar territories. The Internet facilitates a horizontal information exchange akin to a conversation. In contrast, a museum visit embodies verticality; visitors absorb what experts deem worthy, adopting a receptive, learning posture. Publishing these notes could be seen as provocative since it shifts them from a horizontal plane to a medium of cultural significance, yet it is only a natural process.

JG: Yet, both mediums exude democratic undertones, even if the experiences differ profoundly.

AF: My focus is on the intensity and frequency of shared information. Even in 2015, when our lives revolve around the Internet, books remain pivotal in disseminating comprehensive knowledge. They delve deeper, offering richer and more intricate insights than the customary web content.

JG: Considering the publication, have you pondered the viability of the book medium? One might argue its diminishing relevance, given its high production costs.

AF: The permanence of websites is uncertain. Websites are reliant on numerous systems – hosting platforms, online fonts, among others. The unpredictability surrounding a website’s unchanged longevity is palpable, given technological advancements.

JG: So, the span, as reflected in your subtitle ’21 April 2013 - 21 October 2015’, encapsulates two and a half years?

AF: ‘M’ is conceptualised as a series, and this marks its inaugural volume. The journey commenced with the first note (point A) and has now, in October 2015, progressed to point B, commemorated by a solo exhibition and this edition.

JG: You have alluded to aspects of the process you deem superfluous for readers: Writing/Internet/Transfer/Print. This translates to a dual transfer from smartphone notes to your website and its subsequent publication in a book.

AF: My notes capture epiphanies – insights either from others or personal revelations. The tools employed are mainstream. Initially, iPhone applications were used, i.e. IFTTT, followed by Tumblr for content display. Adobe Acrobat retrieves this data, which is then rasterised using Illustrator, and finally laid out on InDesign. I do not hide behind digital tools; they are as instrumental as a stapler or a brush in creating a canvas.

JG: Your design approach entails these multifaceted decisions. In the digital age, the return to historical typography appears simultaneously archaic and romantic.

AF: Artists constantly grapple with form and context, integrating titles, captions, and publications. Lawrence Weiner’s adoption of the Franklin Gothic, epitomising 20th-century American typography, or Mousse magazine’s preference for a typeface crafted in 1984 by Hans Eduard Meier, highlight critical perspectives on artistic practices and institutional propagation. My ongoing fixation is to emphasise the intricate relationship between art and typography.

JG: How do you rationalise typeface choices? Is there a systematic logic, or are they driven by fandom or passion?

AF: My choices are tributes, evolving organically within the framework of ‘M.’ Initially, my preference was a Garamond Italic variant, akin to the ‘Documents’ series titles by JRP. Subsequently, I gravitated towards François Rappo’s Genath, which became the running text of the project due to its congruence with my initial typographic vision. With its versatility, using styles borrowed from Weiner, Franklin Gothic displays names, titles, and cultural facts. Deploying an assortment of typefaces and writing styles is a declaration of multifaceted identity. Engaging with them fosters an understanding of how predecessors conceptualised text as an entity.

JG: Has the title’s typography undergone the most extensive transformation?

AF: Each typeface is uniquely nuanced. The ‘NCM’ appropriates Hamilton’s 1972 ‘Trademark’ drawing – a reinterpretation of the Braun electronics logo. Nastassia Cougoulat Montel orginally identified this adaptation from Braun’s appliance brand logo. Instead of a ‘ready-made’ font, it was more of a ‘ready-found’. My involvement in its design is a mere extension of the initial intent. To illustrate further, since 2012, I have been dedicated to uncovering the script typefaces Marcel Broodthaers employed. Ultimately, analysing postcards from his 1971 ‘Invitation to the Museum of Modern Art – Department of Eagles (Cinema Section)’ allowed me to discern a typeface suitable for integration within ‘M’.

JG: Shifting from a digital hyperlink to print, the user experience is not augmented. Do you perceive this as a loss?

AF: Books offer precision in design, contrasting with the adaptability of websites to various digital environments. If web pages adhered to specific dimensions, logical construction would be feasible. The omnipresence of connected devices compensates for the lack of hyperlinks in books. Books are surprisingly congruent with contemporary demands, given their physicality and inherent completeness. They adapt quite well to our current lifestyles. Where they falter most is in the connection between novels and cinema. A story serves as the foundation for a blockbuster and can no longer stand alone. Literary talents inadvertently morph into screenwriters.

JG: Books are multi-sensory experiences – simultaneously tactile, visual, and auditory, especially when pages are turned.

AF: Books remain powerful as they engage the senses. There is an intimacy in thumbing through the pages, absorbing printed words, and immersing in the narrative. They provide a distinct sensory engagement that digital platforms struggle to replicate. Pierre Giradin and Nastassia Cougoulat Montel intuitively laid it out, offering fresh perspectives on the content. It seems crucial that disseminating this corpus is not an individual act but undergoes a prism of interactions. The aim is to delve into a cosmos of texts, linguistic plays, and references. The medium is not the message; its content is.


























MM
2016
Series of 9 photographs






















RT4A Systems



email@rt4a.systems



PP+
rt4a
Screen
Exhibition Making
Arthur Fouray
a plus o minus
mmm

PRE–Natal
before Arts


Many thanks for reading.

Special thanks to Béatrice & Alain Fouray.

Copyright © 2024 Arthur Fouray.
Copyright © 2024 rt4a.
All rights reserved.